• St Herblain – Les citoyens ont répondu "Présents" à Stéphane Lhomme

    Ce 10 février, la salle du Vigneau, à Saint Herblain,  accueillait Stéphane Lhomme, celui qui a lancé l'alerte du Linky et des capteurs connectés – ce que les médias, toujours espiègles, traduisent par "compteurs intelligents". Mais elle accueillait aussi le Grand Témoin, Patricia Véniel, qui a remué tout son département, les Deux-Sèvres.

    Surtout, au Vigneau, ce sont quelque deux cent cinquante citoyens responsables qui sont venus en apprendre plus sur ce que Philippe Monloubou, Président du directoire d'Enedis, appelle des capteurs de BIG DATA. Deux cent cinquante citoyens enthousiastes, qui posèrent maintes questions pertinentes. On ne détaillera pas ce qui s'est dit, le contenu de ce site en est l'écho à chaque nouveau fait, à chaque nouvelle avancée de cette lutte pour notre avenir et surtout celui des générations qui viennent.



    Auparavant, Stéphane Lhomme avait été interviewé par Philippe pour le compte d'Alternantes : le résultat de cette entrevue sera sûrement très intéressant. Brièvement les représentants de Santé Solidarité, l'association nationale qu'on ne présente plus, ont apporté quelques précisions sur leurs activités souvent vitales. Puis en quelques mots le collectif 44 Contre Linky a indiqué ses objectifs, avant de passer la parole à Stéphane Lhomme. 



    Aidé de quelques diapos, il a brossé un tableau de ce que sont ces capteurs, et démontré amplement combien leur implantation partout allait pourrir la vie de tous (quand ce n'était pas déjà commencé), pour un bénéfice dont des documents publics, mais adressés aux entreprises, ont montré qu'il n'était manifestement que pour elles. Multinationales, start-ups, y trouveront largement leur miel si une démarche citoyenne globale ne vient pas freiner leurs ambitions démesurées.

    Puis sont intervenues les questions (forêt de mains levées) auxquelles Patricia, forte de ses expériences parfois difficiles à Niort a répondu avec précision et gentillesse. Il aurait sans doute fallu deux fois plus de temps, pour répondre à toutes les interrogations – dont certaines se recoupaient, bien sûr.

    Vu le nombre de personnes qui ont souhaité rester en contact avec nous, et continuer à être informées, c'est un nouvel élan dans l'opposition à ces capteurs à la fois nuisibles pour les citoyens et leurs familles, et inutiles (en rapport avec les pauvres arguments des pro-Linky). Les industriels devront réviser leurs ambitions, c'est incontestable, malgré les immenses pressions qu'ils opèrent sur les élus, locaux et nationaux.

    Rappelons que jeudi prochain 16 février, une nouvelle réunion d'information et débats aura lieu à Champtoceaux, où des intervenants de 44 Contre Linky seront présents. Nous en reparlerons.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :