• Vous avez craint la 4G ? Vous allez fuir la 5G de votre brosse à dents

    Une annonce nous vient ce matin, c'est tout frais. Donc c'est décidé, la 5G arrive même si sa normalisation est seulement en cours. Cela implique à nouveau des antennes toujours plus polluantes, qui s'ajouteront aux autres — et ce, peut-être aussi pour les compteurs communicants, dont les premiers arriveront déjà à l'obsolescence (pour ceux qui seront dehors dans les boîtiers extérieurs). Ce nouveau déploiement n'interviendra pas avant 5 à 10 ans, cela correspond.
     
    Cela signifie que, selon les souhaits des Irresponsables en Chefs, nous baignerons tous dans une purée de plus en plus épaisse de pollutions électromagnétiques et de présence de BIG DATA, de la brosse à dents à obsolescence scrutée, au frigo à remplissage "automatique", de la voiture autonome et BRRRANCHÉE à la tétine du petit, sans doute. Les opérateurs du secteur s'en gargarisent d'avance.
    Il faut comprendre que par rapport aux débits actuels de la 4G, qui est un elle-même un bond technologique par rapport à la 3G dont sont équipés les réémetteurs des Linky et Gazpar en cours d'installation, ce sera encore une grande étape supplémentaire. Des débits, des largeurs de bande multipliés par cent au moins, dans les conditions réelles. Ce sera "nécessaire", pour piloter automatiquement votre voiture pendant que vous lirez votre journal ou les cours de la bourse au volant. Même si, en fait, vous serez dans le bus, sur le chemin de Pôle Emploi, pour rien, parce qu'il y aura encore moins d'offres qu'aujourd'hui.

     
    antenne 5G pour téléphones cellulaires
     
     
    Cela implique également que nous entrons dans les gammes de fréquences de 3 à 30 GHz, des fréquences de plus en plus dures. A comparer aux désormais défuntes Ondes Longues et à France Inter sur 162 KHz... La technique suivra, du moins celle des téléphones, ou des voitures. Vous aurez de la 5G tartinée partout avec autant de constance qu'actuellement les dentifrices au fluor. Les organismes vivants ? On peut déjà se poser la question. Ils seront encore plus, bien plus agressés. D'ailleurs les opérateurs s'ingénient à supprimer les zones blanches, ce qui ne fera certainement pas l'affaire de tout le monde. Cela compte-t-il pour les fous de la technique ?
    Incidemment, pour la "transition énergétique", la vraie, ce sera un mauvais coup supplémentaire, car malgré de grandes promesses d'économie d'énergie ces nouvelles antennes devront être alimentées toujours plus en courant, alors que les Grands Ingénieurs restent engoncés dans le catastrophique tout-nucléaire français.
    Il ne s'agit pas d'être pessimistes, mais de se renseigner de mieux en mieux, et en fonction de cela d'agir si nécessaire auprès des pouvoirs publics. Pour cela, plus nous serons nombreux, plus ces actions pourront avoir de poids, d'où la nécessité d'y penser dès maintenant.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :